Tout savoir sur la caisse de pension CFF

Cette caisse de pension qui se présente aujourd’hui comme l’une des premières de Suisse avec son capital de 17 milliards de francs suisses, existe depuis plus d’un siècle puisqu’elle a été fondée en 1906. Aujourd’hui fondation de droit privé, elle prône une politique de prévoyance qui a su convaincre, selon les chiffres actuels, plus de 56.000 assurés.

Service de prévoyance

La caisse de pension CFF prend en charge la constitution du capital propre au 2e pilier, offrant à ses assurés une prestation qu’elle qualifie « d’enveloppante », c’est-à-dire supérieure au minimum exigé par la Loi Fédérale sur la Prévoyance Professionnelle. De plus, les assurés ont la possibilité, tout au long de leurs années d’activité, de travailler à l’amélioration de leur rente de vieillesse puisque de nombreux moyens sont mis à leur disposition par la CFF : possibilité de cotiser pour des épargnes facultatives, de préfinancer une retraite anticipée, d’effectuer des apports complémentaires qui augmenteront l’avoir de vieillesse…

L’accès à la propriété facilité

La caisse de pension CFF n’assure pas seulement la vieillesse de ses adhérents, elle les encourage également, avant leur départ en retraite, à devenir propriétaires de leur logement. A condition que le but soit de financer leur résidence principale, les affiliés peuvent ainsi prélever une partie de leur avoir de vieillesse sous la forme d’un versement anticipé et l’investir dans un achat immobilier, dont ils profiteront de toute façon au moment de la retraite. Mais pour les assurés qui préfèrent laisser leur capital intact afin de toucher les meilleures prestations de pension possibles quand le moment sera venu, la CFF offre également la possibilité d’un prêt hypothécaire afin de financer l’achat d’un logement. Ce crédit s’accompagne, en outre, d’une assurance gratuite contre les tremblements de terre.

Service des placements

La caisse de pension CFF garantit à ses adhérents un risque réduit concernant leurs placements, qui bénéficient ainsi d’une stratégie misant sur la durabilité. La fortune gérée par la CFF et composée d’actions à 16% (11% d’actions étrangères et 5% d’actions suisses), de biens immobiliers à 11,4%, de placements alternatifs à 6,3% et d’investissements à 65,8%, est ainsi entre de bonnes mains, la sécurité des assurés figurant au premier plan des préoccupations du service des placements. Les gérants de la fortune sont ainsi triés sur le volet après un rigoureux processus de sélection et la performance bénéficie d’une surveillance étroite, tandis que les résultats obtenus font l’objet d’une totale transparence vis-à-vis des bénéficiaires.