Présentation de la caisse de pension Novartis

Figurant au 175e rang mondial parmi les plus grandes caisses de pension, Novartis et ses 20.282 millions de dollars est l’une des principales caisses de prévoyance de l’ensemble du territoire helvétique. Assurant les pensions classiques du 2e pilier (vieillesse, prévoyance, invalidité et décès), Novartis offre le choix entre plusieurs types de prestations tout en encourageant, conformément à la loi fédérale de 1993, à la propriété du logement. Petit tour d’horizon de ce géant suisse de l’assurance vieillesse.

Echelles de cotisations et rachats de crédits

Selon le principe du fonctionnement du 2e pilier de la prévoyance suisse, si les cotisations versées par l’employeur sont fixes, l’employé a, lui, la possibilité de les moduler (au-dessus du seuil réglementaire) de façon à s’assurer une vieillesse plus ou moins confortable. C’est ainsi que Novartis propose à ses assurés deux variantes par rapport à l’échelle de cotisation standard : supérieure ou inférieure de 2%. Les employés affiliés à Novartis ont également accès au rachat de crédit, qui peut avoir lieu à tout moment, pourvu que le transfert des avoirs relatifs à d’éventuelles anciennes caisses de pension ait été effectué.

Perception anticipée de l’avoir de prévoyance

Comme la plupart des caisses de pension suisses et conformément à la loi, Novartis encourage à la propriété du logement, à travers la perception anticipée de l’avoir de prévoyance. Le capital de libre passage peut ainsi être utilisé avant la retraite de l’assuré pour l’achat de sa résidence principale, mais aussi pour le remboursement d’un prêt en cours. Si la diminution de l’avoir de prévoyance entraîne inévitablement celle des futures prestations de pension, le capital prélevé peut ensuite être remboursé par l’assuré jusqu’à l’âge de 62 ans, par tranches minimales de 10.000 francs suisses.

Divorce, invalidité et décès

A l’instar de ses consœurs, Novartis permet à ses affiliés de se prémunir en cas de divorce, d’invalidité et de décès. L’inévitable division des avoirs relatifs à la prévoyance vieillesse en cas de divorce peut être compensée par le rachat de crédits. En vertu de la reconnaissance d’une invalidité au travail d’au moins 40% par l’assurance invalidité suisse, Novartis assure le versement d’une pension sous forme de rentes ou de capital, aussi bien à l’assuré lui-même que, le cas échéant, à ses enfants. Enfin, en cas de décès, sont prévues des rentes de conjoint, de partenaire et d’orphelin, qui donnent à l’assuré la certitude que ses proches seront à l’abri quoi qu’il arrive.